04septembre

Journée de l'Architecture

Un patrimoine Mulhousien de renom

Conférences, visites, expositions, concerts… Les Journées de l’architecture débutent cette année le 25 septembre sur le site de l’ancienne filature DMC. A l’occasion de cette première, focus sur Mulhouse, côté architectural, au détour de grands noms qui sculptent la ville, d’hier à aujourd’hui.

Au croisement de l’art et de la technique, la qualité architecturale pèse de plus en plus
en termes d’image dans notre société. Le concept, la réalisation doivent être durable.
Le bâtiment ? Vivable, capable de générer une émotion. L’architecte alsacien Claude Vasconi, dont les ouvrages sont visibles aussi bien en France qu’en Allemagne, l’avait bien compris en réalisant l’espace culturel de La Filature (1993).

En parcourant la ville, Mulhouse livre ses richesses, à qui sait lire ce paysage urbain morcelé et varié, cet éclectisme architectural d’une cité industrielle hostile aux riches ornements. Au pied de la Tour de l’Europe (François Spoerry, achevée fin 1972), les couleurs vives de la Porte Jeune tranchent avec le béton armé. C’est l’agence de Bernard Reichen, distingué par ses pairs
avec un grand prix de l’urbanisme en 2005, qui s’est chargé de la restructuration du site.

Réinventer le logement du XXIe siècle
Passons rapidement sur le temple Saint-Etienne et ses flèches néogothiques, l’oeuvre monumentale de Jean-Baptiste Schacre officiellement inaugurée en 1866, pour nous attarder sur un ensemble expérimental aux signatures prestigieuses : la Cité manifeste (2005).

Dentsu Building à Tokyo, Tour Agbar à Barcelone, Musée du Quai Branly à Paris : la renommée internationale de Jean Nouvel, deuxième français  à recevoir le Pritzker (la plus haute
distinction pour un architecte) n’est  plus à prouver. Consulté pour ce projet de 61 logements sociaux, il propose d’aligner plusieurs équipes de jeunes architectes créatifs.
Parmi eux, le Japonais Shigeru Ban (qui a également travaillé sur le Centre Pompidou-Metz) ; Matthieu Poitevin et Pascal Reynaud, de l’agence marseillaise ARM ; mais aussi Anne Lacaton
et Jean-Philippe Vassal. Dans la continuité de la Cité ouvrière, tous proposent, à leur manière, de réinventer le logement du XXIe siècle, en offrant des espaces de vie modulables (mezzanines, séjours ouverts, baies vitrées), où l’absence de barrières et les cloisons naturelles ne sont pas un obstacle à l’intimité des logements.

Emblématique de la mutation de la ville, citons encore le renouvellement urbain du quartier Vauban-Neppert, actuellement mené par l’équipe de Nicolas Michelin (agence ANMA). Créer une véritable coulée verte de jardins dans la ville, reconstruire sans démolir : voilà ce que propose l’architecte et urbaniste. Son agence a également dessiné un hôtel pour le site du futur quartier d’affaires de la gare, dont les travaux démarreront au printemps 2014. PG

 

Article tiré du Magazine l'Eccho Mulhousien de Septembre 2013 www.mulhouse.fr

Posté dans la catégorie Actualité Culturelle

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous