01décembre

Plongez dans la magie des Etoffes de Noel

Plongez dans la magie des Etoffes de Noel

Etoffes de Noël, acte 23. Depuis le 23 novembre et jusqu’au 29 décembre, la place de la Réunion et ses alentours vivent au rythme de Noël. La grande roue culmine à 38 mètres, l’emplacement de certains chalets a été revu et corrigé, l’alimentaire et l’artisanat se renouvellent, Marie-Jo Gebel est en charge du tissu de Noël, les animations succèdent aux animations… Tour d’horizon de ce moment si unique. PG


Etoffes de Noël, laissez-vous enivrer
La 23e édition des Etoffes de Noël a démarré le 23 novembre. Elle se poursuit jusqu’au 29 décembre, principalement autour du temple Saint-Etienne et sur la place de la Réunion. Entre tradition et nouveautés, le rendez-vous mulhousien tire son épingle du jeu parmi les nombreux marchés de Noël de l’est de la France.

Grande roue et sapins
Prenez de la hauteur Que serait l’esprit de Noël sans sapin ? Fidèle des Réveillons, il s’est également imposé dans le paysage de la place des Victoires depuis deux ans. Cette fois, le « roi des forêts » est un sapin Nordmann d’une trentaine d’années atteignant les douze mètres de haut. Une habitante de Richwiller en a fait don à la Ville.

Place de la République, un sapin « métallique », paré de décorations lumineuses, a également été installé. A côté de l’Hôtel de ville, le manège à deux niveaux est lui aussi inscrit au programme.
Et l’incontournable grande roue revient pour la troisième année consécutive. Vue unique garantie, à 38 mètres du sol.

Magique et unique
Trois cigognes portant un bout de tissu rouge, deux bambins s’émerveillant devant un coffre au trésor contenant la place de la Réunion à l’heure de Noël : le décor a tout de la carte postale. Magique, unique et mémorable. Ce à quoi s’emploie le marché de Mulhouse, plus connu sous le nom des Etoffes de Noël : la Cité du Bollwerk étant la seule ville en Europe où un tissu est spécialement créé pour l’occasion. Pour cette édition, l’emplacement des chalets a été très peu modifié. Il y a simplement eu un réaménagement autour du temple Saint-Etienne. « Les chalets sont cette fois adossés au bâtiment du Globe pour plus de visibilité. Le circuit est ainsi plus visuel, plus convivial », souligne Fabienne Gasser, du service Commerce et artisanat de la Ville, en charge du marché de Noël depuis quatre ans. Le chalet de Noël quitte pour sa part la maison Lambert pour rejoindre la place de la Réunion, tout comme l’espace enfants. Pour la première fois, un emplacement est entièrement dédié au Téléthon, place des Victoires.

Prime à l’originalité
La Ville milite à chaque reprise pour de « l’artisanat original », de l’alimentaire étoffé, sorti des sentiers battus. « L’alimentaire, c’est toujours ce qui fonctionne le plus et le mieux », explique-t-on au service Commerce et artisanat. Au menu de cette édition : saumon fumé, légumes frits, jambon braisé, chocolats suisses, retour du nougat, du foie gras et des huîtres, comme de la soupe au munster et aux lentilles. Les immanquables vins chauds, bredalas et autres stands de décorations de Noël ne seront pas en reste. Un Canadien a également fait le déplacement, avec whisky et sirop d’érable pour bagages.
Car cette année encore, la proportion de commerçants alsaciens n’est pas la plus forte (36 chalets sur 80). Si certains viennent de la proche Suisse ou des Vosges, d’autres font le déplacement du sud (jouets en bois des Landes, vaisselle en émail de la Drôme…) ou de l’ouest de la France (sel de Guérande de Loire-Atlantique). Le marché de Noël de Mulhouse se distingue aussi par ses illuminations : les façades de la place de la Réunion, et tout particulièrement du temple Saint-Etienne, donneront aussi de quoi voir. Sur son parvis, une place de choix sera réservée à la crèche de Noël.

Un temps fort touristique et commercial
Mulhouse est à présent bien connue sur le circuit des marchés de fin d’année de l’est de la France.
« C’est un marché qui est bien implanté. Beaucoup d’artisans nous appellent dès janvier pour participer au suivant », confirme le service Commerce et artisanat. Si la base de commerçants et de visiteurs fidèles (Allemands, Espagnols, Français, Italiens, Suisses…) est conséquente, cela n’empêche pas l’Office de tourisme et des congrès (OTC) de vendre l’image de Mulhouse au moment des fêtes bien en amont. « Nous en parlons dès mars lors de salons professionnels. La promotion se fait autour de l’étoffe, qui nous distingue des autres destinations de Noël », détaille ainsi Nathalie Birling de l’Office de tourisme. Excepté des offres de séjour personnalisées, l’OTC n’a pas de campagne spécifique pour attirer le grand public. L’affichage se pratique surtout via son site Internet, ses brochures et les réseaux sociaux.
Temps fort touristique avec un million de visiteurs, la période est aussi un temps fort pour le commerce mulhousien. Il suffit de regarder les devantures des magasins pour s’en rendre compte : nombreux sont les commerçants qui ont soigné leur décoration. Un « plus » pour les affaires, un avantage certain pour l’embellissement des rues mulhousiennes.


Les Etoffes de Noël 2013, c’est…
• 1 million de visiteurs attendus.
• 700 000 euros de budget.
• 7 500 mètres de tissu de Noël.
• 230 motifs différents et plus de 2 km de guirlandes lumineuses.
• 80 chalets (cinq de plus que l’an passé) en ville.
• 37 jours de festivités (deux jours de plus qu’en 2012).
• 100 000 gobelets en plastique réutilisables


Ce sont eux qui en parlent le mieux

Les habitués : Marcel et Raymonde Wettel (forains, Rixheim)
Aussi loin que leurs souvenirs remontent, Marcel et Raymonde Wettel ont toujours fait partie des murs. « Au début du marché de Noël de Mulhouse, nous étions également implantés à Colmar. Puis nous avons fait le choix de Mulhouse, pour l’ambiance. Année après année, les gens reviennent nous voir avec plaisir », raconte le couple qui propose sur son stand vin chaud, crêpes et gaufres. Leur plus beau souvenir ? « En 2001, Mulhouse organise l’élection de Miss France. Après son sacre, Sylvie Tellier est venue défiler sur le marché avec le public. Du monde partout, un grand moment. »

La nouvelle : Caroline Servant(créatrice, Drôme)
Déjà implantée à Colmar depuis quatre ans, Caroline Servant tente l’expérience mulhousienne cette année. « Mulhouse a un marché réputé. Avec ma clientèle allemande et suisse, mon choix n’est pas dû au hasard. Je compte bien m’implanter ici durablement », affirme cette créatrice bercée dans l’artisanat. De la marmite à la tasse, Caroline Servant se présente comme tant la seule en France à proposer ce type de produits en émail.

Le placier : Daniel Hoffstetter
Voilà huit ans que Daniel Hoffstetter sillonne les allées du marché, de l’installation des premiers chalets au démontage, fin décembre. Quelle que soit l’heure ou la météo, avec ses quatre collègues, il ne manquerait pour rien ces moments. « Le marché de Noël, on l’attend impatiemment. Je le vois comme une fête chaleureuse. Il y a toujours des nouveautés, des animations différentes, quelque chose d’autre à découvrir. C’est une ambiance spéciale. »

La famille : Sybile et son fils Armand
« Nous vivons à Mulhouse depuis une dizaine d’années. D’origine parisienne, nous adorons le marché de Noël pour son côté festif, son esprit chaleureux et familial bien représentatif de l’Alsace. Le marché de Noël fait partie de nos sorties quasi-quotidiennes. On sait que notre famille vivant en région parisienne nous rendra visite durant cette période, elle adore ! »

Les étudiantes : Caroline et Mélanie
« L’ambiance chaleureuse, les odeurs de petits gâteaux, de vin chaud, des crêpes… On est vraiment fans du marché de Noël. Dès qu’on a du temps libre et après les cours, on vient y faire un saut entre amis. C’est un bon lieu pour se retrouver, c’est sympa et il y a du monde. On y va parfois aussi en famille. »

Création, quand tu nous tiens Fière de son passé industriel et textile, Mulhouse continue à mettre en avant sa production locale notamment à travers son chalet de la création. Pour la quatrième année de suite, stylistes et créateurs s’y succèdent et exposent leurs talents (vêtements, accessoires et décorations en tissu…), déjà révélés lors de Text’Ill 2013. Le chalet de la création, c’est souvent l’occasion idéale de dénicher des idées de cadeaux pas comme les autres.
Un autre bon plan pour faire ses cadeaux : la boutique du Musée de l’impression sur étoffes.

Vous avez dit animé ?
Pour cette édition, il y en aura comme souvent pour tous les goûts. Les ateliers Noëllie, avec leurs confections de bredalas et de pains d’épices, séduiront les petits (à partir de 5 ans). L’atelier des Etoffes est également l’un des inévitables du parcours. Le temps d’un après-midi (samedi 7 décembre), les participants sont invités à découvrir le textile manuellement, en confectionnant un élan en tissu. Aux amateurs de cultures urbaines : un atelier de street art aux couleurs de Noël est prévu les mercredis 11 et 18 décembre. Aux amateurs d’exposition : un voyage à travers les ‘‘Noëls d’ici, Noëls d’ailleurs’’ est proposé au temple Saint-Etienne (les vendredis, samedis et dimanche du 30 novembre au 24 décembre). Plus terre à terre, le centre-ville peut aussi se (re)découvrir sur inscription au détour de visites guidées dans la magie de Noël (tous les samedis, du 30 novembre au 28 décembre). Sans oublier l’arrivée du Père Noël, à partir du 14 décembre.
Programme détaillé sur noel.mulhouse.fr

Tissu de Noël : Marie-Jo Gebel aux commandes
Après une parenthèse de trois ans, la créatrice historique du tissu de Noël mulhousien (depuis 1997) reprend les commandes, en proposant ‘‘Réminiscence’’, une étoffe tout en rouge et vert parée de motifs traditionnels. Minutieuse, Marie-Jo Gebel décrypte son travail : « Ce tissu marie authenticité et finesse. J’ai voulu revenir à des choses simples, en insérant des jouets comme le cheval de bois, la luge… Et créer ainsi une passerelle, pour petits et grands, vers ce qui est selon moi l’essence même de Noël. Un synonyme de partage, de paix et de sérénité. »

Un Noël branché
Pour la première campagne d’affichage numérique, en gare de Lyon (Part-Dieu) et de Paris (Gare de Lyon) le mois dernier, les voyageurs ont pu découvrir 133 invitations différentes de particuliers à venir profiter du marché de Noël mulhousien. Florilège : « Etoffez vos rêves ! Filez à Mulhouse voir le tissu d’un vrai conte de Noël », « A Mulhouse, pas de blues ! Le marché de Noël, c’est comme le soleil, il apporte bonheur et chaleur », ou encore « Pour sortir du traintrain quotidien, prendre le train pour le magnifique marché de Mulhouse ». Bon à savoir : le wi-fi public, en accès libre toute l’année place de la Réunion, l’est bien sûr également durant le marché de Noël.


Noël en pratique : Questions / Réponses

Quels sont les horaires des Etoffes de Mulhouse ?
Le marché de Noël est ouvert jusqu’au 29 décembre, tous les jours de 10h à 20h. Il est ouvert aussi le mardi 24 décembre de 10h à 18h et le jeudi 26 décembre de 14h à 20h. Il est en revanche fermé le mercredi 25 décembre.

Comment et où stationner ?
Le dispositif parking + tram fonctionne du lundi au samedi, au tarif de 2 euros, aux parkings de l’Université et du Nouveau Bassin. Le réseau Soléa est gratuit les dimanches 15 et 22 décembre (jusqu’à Lutterbach pour le tram-train). Pour se garer au centre-ville, pendant la journée, les parkings Porte Jeune, Centre, Buffon et Maréchaux proposent un tarif de 2 euros pour 4 heures de stationnement (2,40 euros pour le parking Réunion). Les soirs et les week-ends, les parkings Centre, Porte Jeune et Maréchaux proposent un forfait soirée à 1 euro, valable de 19h à 1h, ainsi qu’un forfait nuit à 2 euros, de 1h à 7h. Le parking Buffon est quant à lui gratuit les dimanches, jours fériés et la nuit de 19h à 9h. Le stationnement est aussi gratuit tous les mercredis après-midi dans l’hyper-centre, soit 2 400 places situées en «zone orange».

Quels sont les temps forts et animations ?
Il y a d’abord l’atelier des Etoffes, samedi 7 décembre à 15h, la minute textile, les contes d’hiver (mercredis 4 et 11 décembre à 10h et 14h au Musée historique).
Mais aussi les ateliers Noëllie (samedis 30 novembre, 14 et 21 décembre, mercredi 4 décembre et mardi 24 décembre, de 14h à 17h au Chalet de Noël), les chants de Noël, tous les dimanches de l’Avent (1er, 8, 15 et 22 décembre), à 15h place de la Réunion. Ou encore l’atelier de décoration électrique (les dimanches 1er, 8, 15 et 22 décembre à 15h au Musée EDF Electropolis), Jouer pour un jouet (samedi 7 décembre de 14h à 22h et dimanche 8 décembre de 10h à 18h, Cité de l’automobile), l’exposition ‘‘Noëls d’ici, Noëls d’ailleurs’’ (du 30 novembre au 24 décembre, les vendredis de 13h à 18h, les samedis et dimanches de 11h à 16h au temple Saint-tienne). Et pour finir, les visites guidées (payantes), les samedis 30 novembre, 7, 14, 21 et 28 décembre, rendez vous à 17h devant l’Hôtel de ville, place de la Réunion.

Quels sont les horaires d’ouverture des magasins, les dimanches avant Noël ?
Trois dimanches sont concernés. La plupart des magasins seront ouverts le 8 décembre de 14h à 18h30, le 15 décembre de 11h à 18h30 ainsi que le 22 décembre de 10h à 18h30.

Comment écrire au Père Noël ?
Le Père Noël sera présent tous les jours, à partir du 14 décembre de 14h à 20h au chalet de Noël, jusqu’à la veillée de Noël, le 24 décembre, de 12h à 17h. Qu’importe l’adresse, il suffit d’écrire Père Noël sur l’enveloppe et de la glisser dans la ‘‘Boîte aux lettres officielle’’, au chalet de Noël. Chaque enfant qui aura pris soin d’indiquer sa propre adresse recevra une réponse personnelle de la main du Père Noël.Pour tout savoir sur le marché de Noël de Mulhouse, surfez sur noel. mulhouse.fr

Article tiré du magazine l'Echo Mulhousien de décembre 2013 www.mulhouse.fr

Posté dans la catégorie Actualité Mulhouse

Commentaires (0)

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité. Option de connection ci-dessous